A la rencontre des Libanais (1/2)

par samouch

     Voilà enfin venu le moment que vous attendez tous, celui pour lequel vous avez accepté d’endurer la lecture de mes trop longs articles, qui, jusqu’à maintenant, n’ont traité du Liban que de manière détournée, et celui qui, je l’espère, vous fera oublier mes trop nombreux retards: la publication de mes premières photographies !

     J’ai décidé de regrouper dans un même article les photographies que j’ai déjà pu prendre des Libanais. J’entends déjà les plus tatillons d’entre vous me dire: « Et les photos des paysages ? des villes ? des ruines antiques ? des châteaux médiévaux ? Pourquoi ne pas nous les montrer, on veut voir à quoi ressemble le Liban nous ! ». Patience, je vous les montrerai, promis. Néanmoins, mon objectif ici est tout autre. Affreux lecteurs que vous êtes, aucun de vous n’a relevé, dans l’article précédent, le tour de passe-passe méprisable par lequel je vous ai fait croire que le titre de mon blog n’avait désormais plus de secret pour vous, alors même que j’avais volontairement omis d’en expliquer une partie (« chez les Libanais »). En effet, cette année, je ne pars pas tant à la découverte du Liban qu’à la rencontre des Libanais. La tâche sera rude, je le sais, mais qu’importe ; je ne veux pas, de toutes les manières, être celui qui aura la prétention d’affirmer qui sont les « Libanais », de les figer derrière une étiquette unique. Je me contenterai simplement de vous les donner à voir, et à lire, tels que je les perçois.

     Pour les quelques « arriérés 2.0. » que je compte parmi mes amis (je me permets la remarque d’autant plus librement que j’en suis l’un des plus éminents représentants), sachez qu’il est possible d’interagir avec les photos. Si vous cliquez dessus, une galerie devrait normalement s’ouvrir, ce qui vous permettra de prendre connaissance des titres et des descriptions dont j’ai affublé chacune d’entre elles.

     Ah, j’oubliais ! pour motiver les plus fainéants d’entre vous à visionner l’ensemble de la galerie, j’ai une petite devinette: il y a une photo qui n’a rien à faire ici, saurez-vous la retrouver ?

P.S. : Etant maître et possesseur de mon espace virtuel, je décrète que cet article, parce qu’il contient des images, en vaut deux autres. Par conséquent, j’ai désormais rattrapé le retard que j’avais laissé s’accumuler dans la publication de mes articles. Mieux encore, j’ai pris un peu d’avance. Si vous avez des réclamations, je vous saurais gré de ne pas m’en faire part, bande d’insupportables.

Publicités